Activités en cours

Tout au long de l’année, l’association des Amis des Sciences de la Terre organise des conférences et des animations sur l’homme et l’environnement.

Important : Ce programme est susceptible de modifications sur lesquelles, le cas échéant, il sera communiqué en temps utile. De même, des compléments et précisions seront apportés, notamment quant aux intervenants extérieurs, lieux, contenus, modes de déplacement et coûts etc. pour chacune des propositions, et en amont de celles-ci, par voie d’affiche, de Presse et en ligne sur ce site…

  • Conférences

Les conférences se dérouleront à Bozouls, généralement à l’Espace Denys Puech (précision dans les communications précédant chaque conférence).

Tarif conférences : 5€ par personne (3€ pour les adhérents)

  • Excursions

Sauf mention particulière, elles sont ouvertes à tous, sur inscription, adhérents ou non ; participation aux frais de déplacement dans le cas de recours à véhicules collectifs (minibus, bus) ou covoiturage (calculée pour chaque excursion, et indiquée dans les communications précédant l’excursion).

Tarif excursions : 5€ par personne (3€ pour les adhérents) + la participation aux frais

Téléchargements : Des documents associés aux animations peuvent être offerts au téléchargement au format PDF (Adobe Acrobat Reader). Tous droits réservés.

  • Renseignements et inscriptions Michel Bonhoure : 05 65 72 60 92 – 06 78 30 98 13

michel-m.bonhoure@orange.fr


Vendredi 18 février
20h30

Espace Denys Puech
Bozouls

Conférence

Par Christophe Courrèges, professeur de sciences naturelles

 » En route vers le sud-ouest… des Etats-Unis «  (Episode IV)

Ultime étape de notre voyage géologique américain !
Christophe Courrèges nous emmènera cette fois-ci depuis le cœur des Etats-Unis, le mont Rushmore où nous avions fait escale la dernière fois, pour rejoindre l’Arizona et sa forêt pétrifiée, puis le Nouveau Mexique où un des plus grands radiotélescope a été construit, sans oublier le désert blanc de White Sands improbable étendue de gypse, Santa Fe, vestige d’une Amérique encore espagnole, la légendaire vallée de Rio Grande, pour finir par l’accablante chaleur du désert de Yuma à la frontière mexicaine !
Un voyage idéal pour réchauffer nos esprits au cœur de cet hiver !


Vendredi 18 mars
20h30

Espace Denys Puech
Bozouls

Conférence

Par Jacky Mazars, professeur émérite à l’Institut Polytechnique de Grenoble

 » Le phénomène sismique : genèse et effets.
Le cas de Villefranche de Rouergue en 1775 « 

Un séisme correspond au glissement très brutal de deux parts de l’écorce terrestre séparées par une faille. Des ondes sismiques sont émises, elles se propagent jusqu’à la surface et provoquent un tremblement de terre.

Cette conférence présentera dans une première partie, la genèse des séismes et les effets des tremblements de terre sur les constructions.

Dans une deuxième partie il y sera question du risque sismique en France et plus particulièrement en Aveyron. Notre région n’est pas réputée comme une zone sismiquement sensible et pourtant environ 25 tremblements de terre y ont été ressentis depuis le XIVème siècle, mais il s’agit de séismes forts à épicentre lointain ou de séismes à épicentre proche générant dans les deux cas de faibles intensités locales.

Un cas se démarque : le séisme de décembre 1775 à Villefranche de Rouergue qui, d’après les évaluations de l’époque, a endommagé 40% des bâtiments de la bastide. S’appuyant sur des documents historiques ce cas particulier sera présenté dans une troisième partie.

Villefranche de Rouergue
Illustrations tirées de Vic & Vayssette, « Histoire du Languedoc », tome 3

Samedi 02 avril

Excursion reportée à une date ultérieure

Sous la conduite de Christophe Courrèges

 » Une boucle géologique sur le territoire de la Comcom Comtal, Lot et Truyère « 


Samedi 14 mai

Excursion

Sous la conduite de Frédéric Lécuyer, volcanologue

 » L’Aubrac volcanique « 

Coupe du versant oriental de l’Aubrac selon le cours du ruisseau de la Cabre
d’après F. Lécuyer (1984), modifié A. de Goër (1993)

04 au 06 juin

Week-end réservé adhérents

Sortie géologique dans l’Hérault : Salagou et hauts cantons


Vendredi 02 septembre
20h30

Espace Denys Puech

Bozouls

Conférence

Par Claude ROUSSET, professeur émérite de géologie
à l’université de Provence

 » Le glaciaire de l’Aubrac « 

Le domaine glaciaire de l’Aubrac a été occupé à plusieurs reprises par un glacier de plateau, une calotte glaciaire, émettant des dissipateurs, langues de vallées ou lobes de piedmont, dont les moraines sont plus ou moins bien conservées. On trouve aussi des dépôts fluvio-glaciaires et des traces morphologiques du passage de la glace dont l’épaisseur au cœur lozérien de la calotte a pu avoisiner 3 à 400m, permettant le franchissement de la crête topographique et le débordement dans des vallées qui ont pris la forme caractéristique « en U ».

Après un rappel des périodes glaciaires et inter-glaciaires, du glaciaire de la France et des phénomènes glaciaires et péri-glaciaires, l’on abordera le glaciaire de l’Aubrac, les formes liées au phénomène glaciaire (lacs de surcreusement…) puis les dépôts glaciaires et fluvio-glaciaires.


Samedi 03 septembre

Excursion

Sous la conduite de Claude ROUSSET, professeur émérite de géologie à l’université de Provence

 » L’Aubrac glaciaire « 

Application terrain de la conférence de la veille.


Vendredi 28 octobre
20h30

Espace Denys Puech

Bozouls

Conférence

Par Jean-Paul Passeron, géologue

Le changement climatique actuel.
Des leçons dans les crises climatiques du passé de la Terre, Exemple d’un évènement à l’ère Tertiaire : le Paléocène-Eocène Maximum Thermique

Aujourd’hui, plus grand monde ne nie la crise climatique dont les effets se font sentir au quotidien. Toutefois, on entend souvent l’argument que de multiples crises climatiques ont affecté la planète au cours de son histoire et ceci bien avant que l’espèce humaine n’apparaisse. On entend aussi que notre planète a également connu des taux d’augmentation de CO² nettement supérieurs et que la vie a continué. Tout ceci est vrai, mais c’est un raisonnement dangereusement simpliste pour ce qui nous concerne.
Au cours du Crétacé et du Tertiaire, et plus significativement au cours du passage Paléocène-Eocène, il y a 56 millions d’années, des montées rapides du taux des gaz à effet de serre (GES) se sont déjà produites, accompagnées d’autres évènements catastrophiques. Les crises climatiques majeures qui en ont résulté, même si les causes originelles ne sont pas identiques, ont eu des répercussions importantes sur le fonctionnement de l’ensemble du système vivant, répercussions dont on peut tirer des enseignements pour comprendre ce qui se passe actuellement et sur les évolutions possibles.
Il existe en effet une différence de taille avec le passé : le facteur temps et la présence de l’espèce humaine, à la fois responsable du problème et affectée par ses conséquences. Reste à savoir si les connaissances scientifiques accumulées suffiront à influencer cette même espèce humaine afin qu’elle agisse plus rapidement et plus radicalement qu’elle ne le fait actuellement.

Vendredi 9 décembre
20h30

Salle Pierre Monteil
(sous l’ancienne trésorerie)

Bozouls

Conférence

Par Christophe Courrèges, professeur de sciences naturelles

 » La folle histoire de la découverte de l’âge de la Terre « 

Rarement l’émotion d’une découverte scientifique ne fut aussi extraordinaire que celle que fit Clair Patterson (1922-1995) en ce beau jour de 1956 !

Lui, ce simple géochimiste de 34 ans parvenait enfin à résoudre l’un des plus grands mystères de l’Humanité, réussissant là où des milliers d’autres avaient échoué durant des millénaires !

Pour la première fois de l’Histoire, un être humain connaissait enfin l’âge de notre bonne vieille Terre !

Et savez-vous à qui il révéla en tout premier cette incroyable découverte ? A sa mère !

C’est cette fabuleuse et émouvante histoire que nous racontera Christophe Courrèges.

Nous découvrirons que cette aventure scientifique fut semée d’embuches, de luttes d’égo, de controverses et de fausses routes ! Nous comprendrons surtout que cette folle découverte n’aurait jamais pu être possible sans les milliers de chercheurs qui précédèrent Clair Patterson et qui lui permirent de voir plus loin, juché sur l’épaule de géants.