Activités passées – 2021

2021


22-23-24 mai 2021

Week-end réservé aux adhérents

Retour entre Corbières et Fenouillèdes, Vallée de l’Agly (Aude et PO), sous la conduite de Jacques BORRUT.


03 juillet 2021

Excursion autour de Prades d’Aubrac sous la conduite de Jean-Paul PASSERON

« A l’origine des industries de la Préhistoire et du Moyen-âge sur l’Aubrac (outils, verrerie, industrie du fer) : les premiers dépôts du Secondaire, leur altération et silicification. Visite d’affleurements types, du site de calcédoine de Tournecoupe et des ferrières de Moncan »


12 novembre 2021


20h30 – Espace Denys Puech
Bozouls

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Affiche-conf-AST-nov-2021-709x1024.jpg.

Conférence de Jean-Paul PASSERON
« Un paysage agro-karstique oublié : l’occupation humaine du karst de Banne au XIXe siècle »

Au pied du village de Banne en Ardèche méridionale, à quelques kilomètres des Vans et de Vallon-Pont-d’Arc, s’étend une zone karstique faisant partie du touristique karst de Païolive. Comme sur beaucoup de plateaux karstiques de la région, de très nombreux dolmens témoignent d’une occupation humaine ancienne. Il existe cependant des vestiges d’une occupation plus récente, culminant dans la première moitié du XIXème siècle. Elle représente un épisode important de l’histoire économique de la région et témoigne de l’opiniâtreté et de l’ingéniosité déployées pour permettre une activité agricole et vivrière dans un univers minéral très ingrat. Ce type d’aménagement dans un environnement pauvre en eau et en terre arable, est connu ailleurs dans le Monde et parfois défini sous le terme d’agro-karst. A l’échelle européenne, des aménagements semblables existent en Italie (Pouilles, Vénétie, Istrie), en Pologne, dans les Balkans (Dalmatie, Croatie, Bosnie), et bien sûr en France (Provence, Quercy, Causses).
Sur le karst de Banne les traces d’activités agricoles sont nombreuses mais maintenant souvent dissimulées sous une végétation de chênes et de garrigue. Du fait de l’utilisation intensive de la roche locale, les constructions se fondent dans le paysage et s’y intègrent dans une élégante harmonie naturelle dont la finalité originelle n’est pas toujours évidente à nos yeux. Si le promeneur non averti ne voit ici que murets et vestiges de constructions parfois énigmatiques, une plus grande attention révèlera toute la richesse du site, le labeur acharné des hommes et leur inventivité.